Bulletin du Foyer Rural – Mai 2015

Eclipse partielle du Soleil du 20 mars 2015

Le 20 mars au matin s’est déroulé une éclipse partielle solaire, où la Lune éclipsait le Soleil d’environ 70%, sous notre latitude. Le club d’astronomie du foyer rural de St-Ouen-Les-Vignes avait programmé une observation tout public, à l’île d’Or d’Amboise, avec lunette spéciales « éclipse ». Malheureusement le mauvais temps était de la partie et le ciel de plomb n’a pas laissé passer un seul rayon de soleil ! Pourtant, ils étaient assez nombreux à être venu, les Amboisiens et gens d’alentours, pour avoir de plus amples explications sur l’éclipse et espérer entrevoir l’astre, malgré tout.

Les 25 ans du télescope spatial Hubble

Le télescope spatial Hubble, du nom d’Ewin Powell Hubble (1889-1953) (pionnier de l’astronomie qui montra l’existence d’autres galaxies au-delà de la nôtre), lancé le 24 Avril 1990, souffle ses 25 bougies. Le télescope spatial (ou Hubble Space Telescope en anglais) a permis de récolter nombre d’informations et pris de nombreux clichés avec une qualité exceptionnelle, incomparable avec des instruments dit « terrestres ».

En effet, sans l’atmosphère turbulente de notre planète, le télescope lancé en orbite basse à 590 km de la Terre, nous a permis d’obtenir des images sans précédent, ainsi que des informations jusqu’alors inconnues en astrophysique (la mesure de l’expansion de l’Univers, la confirmation de la présence de trous noirs supermassifs au centre des galaxies, ainsi que l’existence de la matière noire et de l’énergie noire).

C’est le fruit de la collaboration entre la NASA et l’Agence Spatiale Européenne (ESA), qui a permis à ce géant de 11 tonnes et de 13 mètres de long, de voir le jour. A ses débuts le télescope a souffert de quelques défauts. En effet, une asymétrie à la périphérie du miroir rend les images floues, 6 gyroscopes orientant le télescope sont défaillants et des problèmes surviennent également avec l’alimentation électrique et la mémoire de l’ordinateur principal.

Le télescope Hubble aura donc été tout à fait opérationnel, seulement 3 ans après sa mise en orbite, après une mission de dépannage en 1993. Grâce à ses nombreux instruments ultras perfectionnés (un miroir de 2,4 m de diamètre, des spectromètres dans l’infrarouge proche et l’ultraviolet et des caméras), le télescope spatial Hubble nous a aidé à découvrir les mystères de l’Univers.

En tout, cinq missions d’entretien ont déjà eu lieu, la dernière en date : mai 2009, celle-ci a doté le télescope de deux nouveaux instruments capables de remonter jusqu’à 600 à 500 millions d’années avant le Big Bang qui a marqué la naissance de l’Univers. Un successeur est prévu, il s’agit du James Webb Space, avec un miroir de 6,5 m, plus grand que celui du télescope Hubble, il est prévu pour 2018.

Photo prise par Hubble pour ses 25 ans. Nébuleuse située dans la constellation d’Orion.

Sabrina G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *