Bulletin du Foyer Rural – Novembre 2014

Nuit des étoiles

Vendredi 1er Août, le club d’astronomie de Saint-Ouent-Les-Vignes a organisé sa « nuit des étoiles » au télescope d’Amboise nouvellement rénové. Environ 200 personnes ont pu observer et mieux comprendre les astres. Une petite exposition sur la sonde spatiale ROSETTA qui était le sujet phare de cette 24ème édition des nuits des étoiles était présentée.

La sonde ROSETTA

Grand sujet astronomique de l’automne et grande avancée européenne, la sonde Rosetta est le sujet d’une mission spatiale européenne. Elle a pour objectif, de récolter des données sur la composition du noyau d’une comète de son comportement à l’approche du Soleil.

Lancée le 2 Mars 2004 en direction de la comète Churyumov-Gerasimenko P67, ROSETTA a largué son atterrisseur Philae qui s’est posé sur la comète P67 le 12 Novembre 2014.

Philae a pour mission d’analyser la composition de la comète ainsi que sa structure. Philae est le premier atterrisseur à se poser sur le noyau d’une comète ce qui permettra d’améliorer nos connaissances du processus de formation du système solaire, dont les comètes sont les vestiges.

Philae est pour le moment en pause, en attente de recharger ses batteries à fond grâce à ses panneaux solaires. En effet, il se trouve dans un endroit très peu lumineux, dans l’ombre avec environ 1h30 de soleil par jour et n’est pas ou peu ancré dans le sol.

Pour suivre ROSETTA qui continue sa course dans l’espace et Philae son atterrisseur posé sur P67 « Tchouri », consultez le site internet du Centre National d’Etude Spatial.

Vue de « Tchouri », 24 Novembre 2014

Qu’est-ce que la magnitude apparente des astres ?

La magnitude apparente est une échelle logarithmique utilisée en astronomie pour mesurer la luminosité apparente d’un astre, d’une étoile, d’une planète, etc. Cette échelle est inversée, en effet elle augmente d’une unité lorsque la luminosité apparente est divisée par environ 2,51. En général la magnitude 0 est attribuée à l’étoile Véga.

Au télescope on peut voir des champs d’étoiles de magnitude 8 ou 11.

Exemples de magnitudes apparentes

Objet céleste Magnitude
La pleine Lune -12,6
Le Soleil -26,5
Etoile la plus faible visible à l’oeil nu +6,5
Constellation d’Orion avec échelle des magnitudes apparentes

Il existe aussi la magnitude limite visuelle, qui désigne la magnitude limite en lumière visible que peut observer un instrument optique comme les télescopes, l’œil humain, les lunettes astronomiques.

Par exemple le télescope Hubble a une magnitude limite visuelle de 30, l’oeil humain a une magnitude visuelle qui devrait permettre de voir des objets célestes de 8,5 de magnitude, mais les conditions d’observation ne le permettent pas, comme l’éclat du fond du ciel, l’effet de l’atmosphère de la Terre, la pollution lumineuse ou les mauvaises adaptations de l’œil à la nuit.

Par exemple, des jumelles de F = 50 mm ont une magnitude limite de 10. Un télescope de 115 mm de focale a une limite de 12,4. Une lunette astronomique de 60 mm de focale, une magnitude de 11, mais tous ces chiffres peuvent varier selon de nombreux critères tels que la qualité de l’instrument, la transparence du ciel, etc.

Sabrina G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *