Bulletin du Foyer Rural – Novembre 2015

Eclipse de Lune du 28 septembre 2015

Il fallait être matinal le 28 septembre dernier pour pouvoir observer cette éclipse totale de Lune, l’une des rares observables du début à la fin, sous notre latitude. Le début de la totalité de l’éclipse était à 2h11 TU (4h11 à vos montres) et la fin de la totalité à 3h23 TU (5h23 à vos montres). La chance nous avait donné un ciel sans nuage. Malgré l’heure matinale, une partie des astronomes passionnés du club du foyer rural de Saint-Ouen-Les-Vignes, ont observé et photographié l’éclipse.

Le soleil, notre étoile

Le soleil est l’étoile de notre système solaire, c’est celle qui nous éclaire chaque jour grâce à la réaction nucléaire produite dans son noyau, à la température de 15 000 000 °C ! Cette réaction nucléaire permet à l’hydrogène de se transformer en hélium. Le soleil mesure 1 392 000 km de diamètre (109 fois le diamètre de la Terre) et l’énergie produite dans son noyau met un million d’années pour atteindre sa surface.

Les étoiles

La Voie lactée

Dans notre galaxie, la Voie lactée, il y a environ 200 à 400 milliards d’étoiles. Il existe différentes sortes d’étoiles par rapport à leur masse :

  • Les naines brunes qui sont des étoiles « raté ».
  • Les étoiles de petite masse sont des naines rouges qui fusionnent très lentement l’hydrogène en hélium.
  • Les naines blanches, qui sont des résidus d’étoiles éteintes, leur densité est très élevée.
  • Les naines jaunes sont des étoiles de moyenne taille, à la fin de leur vie elles deviennent des géantes rouges puis des naines blanches, c’est dans cette classe que se situe actuellement notre Soleil.
  • Les naines orange se situent entre les naines jaunes et les naines rouges.
  • Les géantes blanches, bleues et les super-géantes jaunes et rouges sont très chaudes et brillantes, ces étoiles sont au moins dix fois plus grosses que le Soleil et très massives.

Les étoiles très massives sont instables, car la gigantesque pression de radiation qui règne en leur centre provoque l’expulsion rapide de la matière qui les constitue, diminuant fortement leur masse durant leur brève séquence principale.

Les étoiles à neutrons sont très petites, mais très denses. Elles concentrent la masse du soleil dans environ 10 km, ceux sont les vestiges d’étoiles très massives.

Lorsqu’une étoile très massive arrive en fin d’existence, elle s’effondre sur elle-même, en produisant une impressionnante explosion appelée supernova. Cette explosion disperse d’énormes quantités de matière dans l’espace mais épargne le cœur de l’étoile. Ce cœur se contracte et se transforme en grande partie en une étoile à neutrons. La densité d’une étoile à neutrons est à peu près celle du noyau atomique.

Les trous noirs sont des objets massifs dont le champ gravitationnel est si intense qu’il empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’en échapper. Lorsque le cœur de l’étoile morte est trop massif pour devenir une étoile à neutrons, il se contracte inexorablement jusqu’à former cet objet astronomique qu’est le trou noir.

Au cours de son existence, une étoile change de forme et de couleur et peut passer d’une catégorie à une autre.

 

Sabrina G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *