Le système solaire, observations possibles avec du matériel d’amateur

Avec du matériel du commerce, certains aspects du système solaire sont bien visibles.

  • Mercure et Vénus : Du fait que leur orbite sont à l’intérieur de la notre, elles présentent des phases comme la Lune. (Surtout Vénus, car Mercure, plus proche du Soleil, est plus difficile à observer).
  • Mars : Avec un instrument d’assez gros diamètre, on discerne des détails à la surface et l’on peut observer la calotte polaire de la planète et suivre son évolution au fil des saisons martiennes.

 

Vénus
  • Jupiter : On appréciera l’aplanissement du globe jovien, on détaillera les principales bandes nuageuses et on guettera la tâche rouge qui se déplace avec la rotation de Jupiter.

  De ses 67 satellites, 4 sont bien visibles, y compris aux jumelles. On peut suivre leur rotation autour de la planète, les voir disparaître derrière elle ou, au contraire les voir passer devant en projetant une ombre qui se détache sur les bandes nuageuses (là, il faut un télescope d’un certain diamètre…).

  • Saturne : Le spectacle des anneaux est l’attrait principal de cette planète. Du fait des mouvements relatifs de la Terre et de Saturne, les anneaux ne sont pas toujours vus sous le même angle. En ce moment, les anneaux sont vus très inclinés, donc, bien visibles dans une petite lunette.
Jupiter et 3 de ses satellites
  • Les comètes : Certaines sont dites « périodiques » et leur passage à proximité du Soleil est parfaitement prévu. Quelquefois on a droit à une visite surprise… Mais attention à la déception si on écoute un peu trop les médias qui vous annonce la « comète de l’année »…
Comète Lovejoy
  • Les étoiles filantes : ce sont de petites particules de la taille d’un grain de sable ou d’un gravillon qui tournent autour du Soleil. La Terre croise régulièrement leurs trajectoires.

Ces particules entrent alors dans notre atmosphère et s’y vaporisent en laissant une trace lumineuse plus ou moins intense et plus ou moins longue. Ces phénomènes sont visibles toute l’année.

Plusieurs centaines de millions de particules sont balayées chaque jour ! La masse annuelle qui se déposerait sur notre sol serait comprise entre 50 000 et 100 000 tonnes !

Lorsque la Terre croise certains courants de poussières laissés par un noyau de comète, le nombre d’étoiles filantes augmente et elles semblent venir toutes d’une même région du ciel. On parle alors d’essaims de météorites.

Un des plus célèbre est l’essaim des Perséides, toutes les étoiles filantes semblant venir de la constellation de Persée. Cet évènement à lieu entre Juillet et Août de chaque année, période propice à en faire de la publicité car on est en vacances.

Pas besoin de matériel pour regarder les étoiles filantes, hormis une chaise longue.

  • La lumière zodiacale : c’est une faible lueur diffuse, visible à la campagne (loin des lumières). Il s’agit du reflet du Soleil sur les particules microscopiques qui circulent entre les planètes. On observe, à condition d’avoir un ciel noir, à l’Ouest, au printemps après le crépuscule, ou, au contraire à l’est, avant l’aube à l’automne.

Jean-Pierre D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *